La Franchise, un autre mode d’internationalisation

Bien que moins courant que les autres modes de développement international, la franchise reste une option intéressante même pour les petites entreprises, surtout dans les secteurs de biens et de services ciblant les consommateurs.

1er janvier 2013

 

Retour au Blog

 

La franchise est un contrat par lequel une entreprise (appelé «le franchiseur ») concède à un autre commerçant (appelé «le franchisé») le droit d'utiliser, à des fins commerciales, tout ou partie des droits incorporels qui lui appartiennent (enseigne connue, nom commercial, marque, savoir-faire, etc.). En contrepartie, le franchisé a l’obligation de s’approvisionner exclusivement chez le franchiseur, et/ou de lui verser des redevances correspondant à un pourcentage sur son chiffre d'affaires ou d'un pourcentage calculé sur ses bénéfices.

 

L’objectif de la franchise est de faire bénéficier le franchisé du savoir faire, de l’expérience, des méthodes commerciales ou industriels, de l’assistance logistique du franchiseur, ainsi que des campagnes publicitaires ayant un impact direct sur la clientèle du franchisé.

 

Pas seulement destinée aux commerces de détails

 

La grande majorité des franchises concerne les commerces de détails et les fournisseurs de services destinés à des consommateurs. Voyez par exemple des enseignes comme le Pain Quotidien, Exki, Noukies, Ixina, etc.

Cependant, la franchise peut concerner également des activités destinées à des professionnels, comme par exemple une entreprise de formations en informatique pour entreprises diffusant ses méthodes pédagogiques auprès de franchisés sous une enseigne commune.

 

Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de s’appeler McDonald’s pour se développer au travers de franchises. Même les petites entreprises peuvent développer ainsi leur réseau, l’important étant davantage la maturité du concept et les années d’expérience du franchiseur que la taille de celui-ci. C’est ainsi que des sandwicheries, des décorateurs, des fournisseurs de meubles spécifiques, etc. peuvent parfaitement développer un réseau de franchises.

 

Un permis à l’internationalisation

 

A partir du moment où le franchisé est établi à l’étranger, on se retrouve dans le cadre d’une franchise internationale. Chaque franchisé prend en charge la mise en place et le financement de son point de vente sous les directives du franchiseur. Celui-ci peut ainsi assurer sa croissance dans différents pays de façon rapide en limitant les risques et en évitant les lourds investissements généralement nécessaires s’il s’agissait d’un réseau de vente intégré. La franchise est donc particulièrement appréciée par les PME qui ne peuvent assurer le développement de points de vente en propre (comme par exemples au travers de filiales ou de succursales).

 

Le franchisé est le plus souvent originaire du pays de l’implantation de la franchise. Il apporte donc l’avantage de bien connaître son marché, notamment d’un point de vue culturel. Il pourra conseiller le franchiseur à adapter son concept au niveau de vie, aux habitudes, aux conventions sociales, aux goûts et aux perceptions du marché local.

Cet article a été écrit par Christine Destexhe, Forein Trade & Legal Consultant chez INTRADE Services.  www.intrade-services.com

Retour à tous les articles du Blog.

Écrire commentaire

Commentaires: 0
INTRADE Services

Contact

INTRADE Services SPRL

 

Tel: +32 472 35 05 28

christine.destexhe@intrade-services.com

Skype: christinedestexhe

Latest blog posts

Ces contrats qu’on ne nomme plus que par leurs acronymes, de quoi s’agit-il ?
>> Lire la suite

Comment trouver des entreprises à l'étranger ?
>> Lire la suite